Bienvenue !

Bienvenue sur "Kutsushita 09" (ou Chaussette 2009).

Ce blog, ou archive, fait partie d'un réseau de blogs de voyage écrits par votre Seigneurie, Moua, j'ai nommé Vivi, passionnée par l'Asie, l'écriture, et fan du chanteur GACKT. J'ai séparé mes voyages par années, autrement les blogs étaient trop longs et c'était fastidieux de s'y retrouver. Comme son nom l'indique, vous ne trouverez ici que mon quatrième voyage au Japon, en juillet 2009. Pour les autres, voyez les liens.

La page d'accueil et blog en cours, dont les posts sont archivés sur un nouveau blog à chaque nouvelle année, est :
http://ebikutsushita.blogspot.com

Aide à la navigation : les posts sont classés du plus vieux au plus récent sur tous les blogs.

mercredi 8 juillet 2009

Moustiques sous la pluie

Les moustiques japonais c'est des vicieux. Ils sont minuscules et ne font pas de bruit donc les tuer est très difficile puisque les localiser est déjà à la limite de l'impossible, mais le résultat de leur piqûre est le même que nos moustiques européens, ce qui rend ces bestioles particulièrement haïssables. Voire pire : beaucoup de gens, surtout les occidentaux, sont allergiques à ces moustiques en particulier. J'en fais partie. Les boutons passent du rouge au violet puis au noir tout veineux en s'étendant de plus en plus. Ils peuvent mettre jusqu'à 1 mois pour disparaître.

Elodie est un aimant à moustique, depuis le début elle arrête pas de se faire piquer, et moi rien. Mais hier soir j'ai décidé de mettre de l'anti-moustique vu qu'il faisait à la fois après-solaire et protection contre insectes. Je sais pas, ça a dû les attirer, je me suis fait piquer toute la nuit.

A 3h du matin, tremblement de terre, qui a réveillé Elodie - moi j'étais en train d'essayer de m'endormir. Réplique à 6h, plus forte, qui m'a réveillée cette fois. Résultat : Internet coupé toute la matinée. Joiiiiie, j'avais des trucs importants à aller voir (météo, plans etc.) !

Bref, on voulait aller à Kawagoe mais suicide sur les rails = train bloqué (très longtemps, je me demande ce qui s'est passé vraiment) et donc on est restées à Shiki. J'ai pu acheter presque tout ce que je dois ramener aux gens donc c'est un soucis de moins.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire